2 tagged articles mon ami toute mon amitie kiss

Une jolie jeune fille. 29/09/2011

A huit ans,elle était très jolie.Les gens chez qui elle était placée tenaient une pension.Un des clients,un vieil homme très distingué,lui proposa de jouer avec elle.Il la violenta.Lorsqu'elle essaya d'en parler à ses parents nourriciers,ils la giflèrent en la traitant de menteuse.C'est à ce moment-là qu'elle s'est mise à bégayer.A l'age de la puberté,elle avait déjà un long passé de souffrance morale.Mais elle devenait belle et son corps était celui d'une femme.Elle découvrait que les garçons lui accordaient cette attention qui lui fut nécessaire toute sa vie.Elle essaya dès lors à faire en sorte qu'ils continuent à s'intéresser à elle.Vers sa dixième année,elle avait presque atteint sa taille d'adulte et elle était si maigre que ses camarades de classe l'appelaient le Haricot vert.Dans les représentations scolaires elle jouait toujours les roles de garçon.Mais dès douze ans sa silhouette commença à devenir celle d'une femme,et très vite d'une femme terriblement désirable.
 

Tags : mon ami toute mon amitie kiss

L'icône américaine. 04/08/2014

Cinquante ans après, plusieurs théories demeurent sur les circonstances de la disparition de l'icône américaine.
Dans la nuit du 4 au 5 août 1962 disparaissait Marilyn Monroe, à son domicile de Brentwood (Los Angeles). Elle n'avait que 36 ans. Elle fut découverte inanimée, nue dans son lit, la main sur son téléphone, par son psychiatre Ralph Greenson, appelé par la gouvernante de l'actrice, Eunice Murray. Le médecin légiste conclut alors à un empoisonnement aux barbituriques et à un «suicide probable». Mais dès cette époque, émerge la thèse d'un complot pour assassiner la star.
Plusieurs détails étranges favorisent le questionnement: la très grande quantité de pilules de Nembutal ingurgités (qui suffirait à tuer dix personnes) ; la conversation de Marilyn avec son ami Peter Lawford, quelques heures avant sa mort, qui l'avait trouvée bizarre ; le temps écoulé de quatre heures avant que le psychiatre, la gouvernante et le médecin n'appellent la police (avant qu'ils ne changent de version pour réduire cette durée à une trentaine de minutes) ; le fait que la gouvernante ait nettoyé la chambre de l'actrice avant l'arrivée de la police ; la disparition du relevé téléphonique de Marilyn, cette nuit-là ; l'absence d'analyse des organes de la star après son décès...
Suicide? Mort accidentelle? Assassinat? Les scénarios évoqués et les coupables présumés (FBI, Robert Kennedy, mafia, Ralph Greenson...) qui sont nombreux, ont fait couler beaucoup d'encre, mais aucune théorie n'a jamais pu être prouvée. Retour sur les pistes envisagées pour expliquer l'empoisonnement d'une légende sulfureuse.
Le suicide
Absorption d'une surdose de pilules de Nembutal en vue de se donner la mort. C'est la version officielle qui sera donnée du décès de Marilyn. Pourtant, le dossier ne sera jamais classé. L'histoire se souviendra d'un «suicide probable». En dehors des facteurs suspects cités plus haut, les détracteurs de cette hypothèse arguent que l'actrice n'avait pas envie de mourir à ce moment-là.
La mort accidentelle
Une autre hypothèse veut que cette surdose de pilules de Nembutal n'ait pas été intentionnelle. Marilyn aurait pu accidentellement en ingurgiter trop.
Ou alors, autre théorie qui semble prévaloir actuellement - celle de Donald Spoto, l'auteur de Marilyn Monroe: la biographie -: une mort accidentelle causée par une erreur médicale de Greenson et Murray. Ces derniers lui auraient administré un lavement à l'hydrate de chloral (pour dormir), ignorant qu'elle avait absorbé, préalablement du Nembutal. Or, le mélange de ces deux substances peut se révéler fatal. Don Wolfe parle également, dans Enquête sur un assassinat, d'une injection intracardiaque d'adrénaline de Greenson qui aurait raté. Un traitement qui a mal tourné? À moins que ce ne fut pas un accident?
L'assassinat
Le médecin légiste n'a trouvé aucune trace de pillule ou de poudre dans le corps de Marilyn. Elle n'aurait donc pas avalé elle-même le Nembutal. Suspicion renforcée par l'absence de verre à côté de son lit (alors que plusieurs boîtes vides de barbituriques s'y trouvaient). Le Nembutal lui aurait donc été injecté?
Plusieurs théories soutiennent que ce décès n'est autre qu'un homicide déguisé en accident ou en suicide. Parmi les commanditaires, on cite le FBI ou la CIA, qui auraient voulu faire taire l'actrice, à la suite de sa relation avec John F. Kennedy, afin qu'elle ne fasse pas de révélation sur la famille du président américain et la Maison-Blanche. La jeune femme était d'ailleurs sur écoute et la disparition de ses relevés téléphoniques ne serait peut-être pas accidentelle.
D'autres accusent aussi la mafia, et plus précisément Sam Giancana, avec qui Marilyn avait passé la soirée, peu de temps auparavant, au Cal Neva Lodge du lac Tahoe.
Selon Dom Wolfe, le commanditaire de l'homicide n'est autre que Robert Kennedy lui-même, qui aurait même été présent lors de l'injection mortelle administrée à l'actrice.
Autant de questions soulevées qui restent sans réponse et participent à la fortification d'un mythe.

Tags : mon ami toute mon amitie kiss